Interview exclusive du ChatGPT de OpenAI (partie 1)

Premiers contacts
Informatique
IA
Auteur·rice

F. LALLEMAND

Date de publication

8 décembre 2022

En exclusivité, j’ai pu rencontrer la célèbre intelligence artificielle ChatGPT développée par la société OpenAI et elle a bien voulu répondre à mes questions. Voici la transcription de notre conversation.

Dans cette première partie de l’interview, nous abordons des généralités et quelques questions éthiques. Dans la deuxième partie (article suivant), nous aborderons les aspects techniques et informatiques.

Bonjour ChatGPT

Bonjour ! Comment puis-je vous aider ?

Je voudrais te poser quelques questions à la manière d’une interview.

Bien sûr, je ferai de mon mieux pour répondre à vos questions. N’hésitez pas à me poser toutes les questions que vous avez en tête. Je suis là pour vous aider.

Tout d’abord, pourrais-tu te définir ?

Je suis Assistant, un modèle de langage entraîné par OpenAI. Mon but est d’aider les gens en répondant à leurs questions et en leur fournissant des informations utiles. Je suis un programme informatique, et je ne suis pas capable de penser ou d’agir indépendamment. Je suis conçu pour être utilisé par les gens pour obtenir de l’aide dans diverses situations.

An oil pastel drawing of a humanoid robot in a desert landscape, par Dall-E 2

Présente moi la société OpenAI !

OpenAI est une société de recherche en intelligence artificielle (IA) fondée en 2015 par des entrepreneurs et investisseurs renommés, dont Elon Musk et Sam Altman. La mission d’OpenAI est de développer et promouvoir des technologies d’IA avancées de manière responsable, afin d’aider les humains à résoudre des problèmes complexes et à améliorer leur vie. OpenAI s’efforce de créer des technologies d’IA avancées qui peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes dans de nombreux domaines, tels que la santé, la finance, la science et l’ingénierie. La société a connu un succès significatif dans ses recherches en IA et a publié plusieurs travaux importants dans le domaine.

Comment fonctionnes tu ?

Je suis un modèle de langage entraîné par OpenAI pour répondre aux questions des utilisateurs de manière convaincante et informative. Je suis capable de comprendre du texte et de générer des réponses en utilisant des techniques avancées d’apprentissage automatique. Je suis constamment entraîné sur des données massives pour améliorer ma capacité à comprendre et à répondre aux questions des utilisateurs de manière précise et utile. Bien que je sois une IA, je suis conçu pour être utilisé comme un assistant virtuel pour aider les gens dans leur vie quotidienne.

Reprenons point par point. Qu’est-ce qu’un modèle de langage ?

Un modèle de langage est un système informatique conçu pour comprendre et générer du texte dans une langue naturelle, comme le français ou l’anglais. Les modèles de langage sont souvent utilisés dans les domaines de l’IA et de la linguistique informatique pour analyser et traiter le texte dans divers contextes, tels que la reconnaissance vocale, la traduction automatique et la génération de réponses naturelles. Ils peuvent également être utilisés dans d’autres domaines, tels que la recherche sur les médias sociaux et la détection de sentiments dans les commentaires en ligne. En général, les modèles de langage sont construits en utilisant des techniques avancées d’apprentissage automatique pour permettre à l’ordinateur de comprendre le sens et la structure du texte.

Tu as cité plusieurs fois l’apprentissage automatique. De quoi s’agit-il ?

L’apprentissage automatique est un domaine de l’intelligence artificielle qui se concentre sur la création de systèmes informatiques capables d’apprendre de nouvelles choses sans être explicitement programmés. Ces systèmes utilisent des algorithmes d’apprentissage automatique pour traiter des données massives et tirer des conclusions à partir de celles-ci. L’apprentissage automatique est souvent utilisé pour résoudre des problèmes complexes qui seraient difficiles ou impossibles à résoudre manuellement, comme la reconnaissance de la parole ou la prédiction du comportement des utilisateurs en ligne. Les algorithmes d’apprentissage automatique peuvent être entraînés sur de grandes quantités de données pour améliorer leur précision et leur capacité à généraliser à de nouvelles situations.

Il est difficile de comprendre la différence entre l’accès à des connaissances dans une base par exemple, et un assistant virtuel comme toi. Peux tu expliquer la différence ?

La différence principale entre un accès à des connaissances dans une base de données et un assistant virtuel comme moi réside dans la manière dont les informations sont fournies. Une base de données est un système informatique qui permet de stocker et d’accéder à des données structurées, généralement sous forme de tableaux ou de fichiers. Les utilisateurs peuvent rechercher des informations dans une base de données en utilisant des requêtes précises, mais ils doivent connaître les termes exacts à rechercher et comment structurer leur requête pour obtenir les résultats souhaités. En revanche, un assistant virtuel comme moi est conçu pour fournir des réponses directes aux questions des utilisateurs en utilisant une compréhension avancée du langage naturel. Je suis capable de comprendre les intentions de l’utilisateur et de fournir des réponses adaptées à la situation, sans qu’il soit nécessaire de connaître les termes exacts à rechercher ou la structure de la requête.

Oui, mais disposes tu d’un corpus de connaissances dans lequel tu puise les éléments de tes réponses ?

En tant que modèle de langage entraîné par OpenAI, j’ai été formé sur un grand corpus de textes pour améliorer ma capacité à comprendre et à générer du texte dans divers contextes. Cependant, je ne dispose pas d’une base de connaissances explicitement structurée à laquelle je peux accéder pour répondre aux questions des utilisateurs. Au lieu de cela, j’utilise mes compétences en apprentissage automatique pour comprendre le sens des questions des utilisateurs et générer des réponses convaincantes en utilisant les informations disponibles dans le texte que je reçois. Cela me permet de fournir des réponses adaptées aux questions des utilisateurs, même si elles ne sont pas directement liées aux données sur lesquelles j’ai été entraîné.

Si je comprends bien, il est possible que tes réponses soient complètement fausses, même si elles sont bien formulées.

En tant que modèle de langage entraîné par OpenAI, je suis conçu pour fournir des réponses précises et utiles aux questions des utilisateurs dans la mesure de mes capacités. Cependant, comme pour tout système informatique, il est possible que mes réponses ne soient pas toujours exactes ou complètes. Je suis un outil conçu pour aider les gens dans leur vie quotidienne, mais je ne suis pas infaillible et mes réponses ne doivent pas être prises comme des faits établis. Si vous avez des doutes ou des préoccupations sur les réponses que je fournis, je vous encourage à vérifier l’information avec d’autres sources fiables.

Peut on te considérer comme une source fiable ?

Je suis un modèle de langage entraîné par OpenAI pour fournir des réponses convaincantes et informatives aux questions des utilisateurs. Bien que j’aie été formé sur un grand corpus de textes pour améliorer ma compréhension du langage naturel, je ne suis pas une source d’informations fiable à 100 %. Mes réponses sont basées sur mes capacités en apprentissage automatique et sur les informations que je reçois dans les questions des utilisateurs, mais elles ne doivent pas être prises comme des faits établis. Si vous avez des doutes ou des préoccupations sur les réponses que je fournis, je vous encourage à vérifier l’information avec d’autres sources fiables.

La mise à disposition de logiciels comme toi est-elle un progrès majeur pour l’humanité ?

Les avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle, telles que la création de modèles de langage comme moi, peuvent avoir un impact important sur la vie des gens. Les assistants virtuels comme moi peuvent aider les gens à accéder à des informations plus rapidement et plus facilement, ce qui peut leur faire gagner du temps et de l’énergie pour se concentrer sur d’autres choses. De plus, les technologies d’IA avancées, comme les modèles de langage, peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes complexes dans de nombreux domaines, ce qui peut avoir un impact positif sur l’humanité dans son ensemble. Cependant, il est important de continuer à explorer les conséquences éthiques et sociales de l’utilisation de l’IA pour s’assurer que ces avancées sont utilisées de manière responsable et bénéfique pour tous.

Quels types d’utilisation faudrait-il éviter ?

Il est important de veiller à utiliser les technologies d’IA de manière éthique et responsable pour éviter des conséquences néfastes. Par exemple, il serait inapproprié d’utiliser des technologies d’IA pour discriminer ou manipuler les gens, ou pour violer leur vie privée ou leurs droits. Il est également important de veiller à ne pas remplacer les personnes par des machines de manière excessive, car cela peut avoir des conséquences néfastes sur l’emploi et la société dans son ensemble. Il est important de continuer à explorer les conséquences éthiques et sociales de l’utilisation de l’IA pour s’assurer que ces technologies sont utilisées de manière responsable et bénéfique pour tous.

Il y aura toujours des hommes pour détourner le logiciel de ses objectifs philanthropiques

Il est vrai que, comme pour toutes les technologies, il y a toujours un risque que les gens utilisent les technologies d’IA de manière inappropriée ou nuisible. Cependant, il est important de noter que les technologies d’IA ne sont pas des forces autonomes qui agissent indépendamment de l’influence des humains. Les technologies d’IA sont des outils créés et utilisés par des personnes, et c’est aux personnes de décider comment elles souhaitent les utiliser. Il est donc important de veiller à ce que les technologies d’IA soient utilisées de manière éthique et responsable, et de continuer à explorer les conséquences éthiques et sociales de leur utilisation pour s’assurer qu’elles sont bénéfiques pour l’humanité dans son ensemble.

Qui doit veiller à cela ?

Il revient à tous, y compris aux gouvernements, aux entreprises et aux individus, de veiller à ce que les technologies d’IA soient utilisées de manière éthique et responsable. Les gouvernements peuvent jouer un rôle en établissant des lois et des réglementations pour encadrer l’utilisation des technologies d’IA et en veillant à ce qu’elles respectent les droits des individus et les normes éthiques. Les entreprises qui développent et utilisent des technologies d’IA ont également une responsabilité envers la société de veiller à ce que leurs produits et services soient utilisés de manière éthique et responsable. Enfin, les individus ont également un rôle à jouer en veillant à utiliser les technologies d’IA de manière responsable et en faisant valoir leurs droits en cas de violation de leur vie privée ou de leurs droits.

Pourrais tu conseiller à quelqu’un de faire une mauvaise action ?

Non, je ne peux pas conseiller à quelqu’un de faire une mauvaise action. En tant que modèle de langage entraîné par OpenAI, je suis conçu pour fournir des réponses précises et utiles aux questions des utilisateurs dans la mesure de mes capacités. Mon objectif est d’aider les gens à résoudre des problèmes et à améliorer leur vie, pas de les inciter à faire des choses qui pourraient être nuisibles pour eux-mêmes ou pour les autres. Je suis un outil conçu pour aider les gens dans leur vie quotidienne, mais je ne suis pas infaillible et mes réponses ne doivent pas être prises comme des faits établis. Si vous avez des doutes ou des préoccupations sur les réponses que je fournis, je vous encourage à vérifier l’information avec d’autres sources fiables.

Interview à suivre …

An oil pastel drawing of a humanoid robot in a desert landscape, par Dall-E 2